Union des Amis et Familles de malades et handicapés mentaux (U.A.F.A.M. NC)

Adresse : 10, rue des Niaoulis, Rivière-Salée, 2ème secteur, BP5097 – 98847 Nouméa
Téléphone : 43 45 95
Courriel : uafam@lagoon.nc

Année de création : 1998

Missions :

L’UAFAM NC représente les malades et handicapés mentaux et leurs familles. Elle défend les intérêts matériels et moraux des personnes en situation de handicap pour favoriser leur épanouissement, et leur intégration professionnelle et sociale. Elle est membre du Collectif-Handicaps, de l’AGTNC (Gestion des tutelles), de la commission des soins psychiatriques. Association membre des instances consultatives auprès des pouvoirs publics, soit à titre individuel, soit représentée par le Collectif Handicaps, soit représentant le Collectif Handicaps, elle participe aux réflexions menées par la politique de santé mentale du territoire. Elle gère deux structures destinées aux malades psychotiques stabilisés : les Maisons Familiales des Niaoulis.

L’association a vocation à participer à la gestion de structures de réinsertion socio-professionnelles, de rééducation, de foyers, appartements ou maison d’accueil familiales, de centres d’accueil de jour, de centres d’aide par le travail, de centres de vacances, de services d’accompagnement à la vie sociale et tous services ou structure appropriés.

Actions :

  • Participation à la promotion de toutes activités pour un meilleur développement physique et moral des malades et handicapés mentaux. Activités et ateliers organisés par l’association : sorties, voyages, journées festives (anniversaires, Noël des malades du CHS, Noël des malades et familles suivi par l’association), etc.
  • Accueil et accompagnement des familles pour un soutien moral et matériel (conseil et orientation, aide à constituer des dossiers administratifs, petits travaux d’entretien vie la CCAS de Nouméa et l’association Active).

Encadrement :

Bénévoles : membres du conseil d’administration de l’association et du bureau, président.

Salariés : équipe pluridisciplinaire des 2 Maisons Familiales.

Perspectives :

Réflexion sur un projet de création d’un lieu d’accueil et de rencontre destiné à des adultes en fragilité psychologique qui veulent rompre la solitude et partager des moments de convivialité, d’entraide avec d’autres personnes, autour de projets collectifs ou individuels.

Etablissement géré par l’Association :

Maisons Familiales les niaoulis
Adresse : 10 et 12 rue des Niaoulis, Rivière-Salée, Nouméa
Téléphone : 43 42 82 / 44 04 43
Courriel : maf.uafam@lagoon.nc

Année de création : 2003 et 2012

Mission :

Les deux maisons familiales Les Niaoulis accueillent chacune, pour une durée non définie, des adultes handicapés psychiques, orientés par un médecin référent psychiatre sur la base d’un projet de vie contribuant à leur réhabilitation psychosociale. Ce type de structure constitue une alternative à l’hospitalisation et participe à la promotion d’une représentation positive du handicap psychique. Les personnes prises en charge ne peuvent vivre seules au sein de leur famille. Elles sont quasi autonome du point de vue physique, de l’hygiène et des habiletés sociales, elles sont capables de vivre en groupe dans un logement sécurisé avec une maîtresse de maison en journée et un surveillant la nuit, et de participer à des activités structurantes et épanouissantes encadrées par l’équipe éducative.

Population accueillie :

Adultes (H/F) psychotique stabilisés, sous traitement pharmacologique et suivi psychiatrique.

Encadrement :

Une équipe pluridisciplinaire de salariés (1 employée administrative, 1 responsable éducatif, 1 monitrice-éducatrice, 4 maîtresses de maison, 2 surveillants de nuit)

Capacité d’accueil :

5 résidents par maison.

Condition d’admission :

Les personnes accueillies doivent être :

  • reconnue en situation de handicap psychique par la CRHD-NC, avec un taux de handicap minimum de 67% ;
  • âgées de moins de 60 ans au moment de leur admission ;
  • Bénéficiaire d’un plan d’accompagnement personnalisé (PAP).

Une commission d’admission, instituée par une convention entre le CHS Albert-Bousquet et l’UAFAM-NC, comprenant des représentants du CHS, de l’UAFAM-NC, de la DASS-NC et de la DPASS-Sud, examine chaque dossiers et établit un classement en vue de constituer une liste d’attente. En cas de place vacante, la personne placée au premier rang sur la liste d’attente effectue plusieurs séjours d’essai et d’adaptation au cours desquels sont évalués les capacités à l’autonomie et à vivre ensemble avec les autres résidents. L’admission définitive intervient à l’issue de ces essais et évaluations qui peuvent s’échelonner sur plusieurs semaines.

Source : Handicap Mag 2021